E-Dossier mouvement 2022 SNUipp-FSU Sarthe

Mouvement 2022 - SNUipp-FSU 72

Mise à jour du site

Mouvement 2022 du 1er au 27 avril

Le mouvement 2022, concocté exclusivement par le Recteur et la DASEN sans réelle concertation avec les personnels, accentue comme jamais auparavant le management, le pouvoir discrétionnaire de l'administration et le caractère aléatoire d'affectation à titre... définitif !

Le mouvement aura lieu du vendredi 1er avril 2022 à 12h au 25 avril inclus. Cela ne laissera aux PE et PES que 5 jours pour appeler dans les écoles et avoir des informations sur les postes, ce qui est trop peu.

Le SNUipp-FSU 72 a été à l'initiative le 9 mars 2022 d'un courrier intersyndical au DASEN pour demander que le mouvement commence après les vacances, afin de permettre que le droit à la déconnexion puisse s'exercer pour toutes et tous.

Ce droit, comme tant d'autres, est mis à mal par une gestion comptable et déshumanisée de l'éducation nationale.

Le mouvement 2022 s'ouvre dans le contexte d'une crise sanitaire qui dure depuis plus de deux ans, sans que les moyens nécessaires n'aient été mis en oeuvre. Les opérations de carte scolaire se sont déroulées sans dialogue avec les personnels ni écoute des élu.es des communes et se soldent par 42 fermetures de classe, alors même que la situation sanitaire exigerait des effectifs réduits.

Dans les écoles, les conditions de travail pour les personnels et d'apprentissage pour les élèves se dégradent: aucun moyen supplémentaire (RASED, remplacement, santé scolaire) n'est prévu pour améliorer cette situation. S'y ajoutent  les refus tous azimuts de temps partiels sur autorisation... Le mouvement des personnels risque fort de s'inscrire dans ce même cadre... L'État d'Urgence "sanitaire" est alors le prétexte à des reculs démocratiques, sociaux, sociétaux et salariaux... Le Ministre Blanquer s'inscrit parfaitement dans cette stratégie... "Tout était soi-disant prêt", "il a le plus grand respect pour les enseignant.es", etc. Pourtant, sa politique et ses choix ne font que reculer les droits des personnels...

Participer au mouvement constitue un acte important dans la carrière. Bien connaitre les règles de son fonctionnement, pouvoir se situer en fonction de ces règles est indispensable pour celles et ceux qui y participent.

La loi de transformtion de la fonction publique balaie d'un revers de la main le paritarisme et le rôle des délégué·es élu.es des personnels. Pourtant, nous continuerons d'assurer notre rôle en informant, conseillant, revendiquant et défendant les personnels. Pour cela, nous avons besoin de vous et des informations que vous pouvez nous transmettre.

Aussi, nous vous invitons à compléter la fiche de contrôle syndicale. Notre contrôle des fiches de vœux et des barèmes à partir de vos informations permet chaque année de faire corriger par l'administration de nombreuses erreurs et anomalies. L'informatique ne présente pas dans ce domaine une garantie absolue.

Nous vous proposons, comme chaque année, de prendre connaissance du règlement du mouvement, des enjeux et surtout, d'utiliser nos outils pour essayer, autant que faire se peut, de comprendre, de se projeter puis de vérifier le respect des règles qui s'imposent à toutes et tous, de façon équitable et transparente.

Soutenez-nous en vous syndiquant !