mouvement C'est parti pour la phase d'ajustement!

slider3

Les étapes du mouvement

Important : à ce jour, nous n'avons pas connaissance des dates précises entourant le calendrier du mouvement. Nous indiquons ici les principales étapes et vous communiquerons les dates dès que possible.

 

Le mouvement ne comporte plus qu'une saisie de voeux. En conséquence, le traitement des demandes est modifié et entrainera des affectations à titre définitif sur des supports précis non demandés.

 

  • Avant le mouvement : Les participants doivent activer leur boîte courriel I-Prof.
  • Avant le vendredi 18 mars 2022 à 12h : Pré-mouvement "école inclusive", date limite de récéption des demandes.
  • En avril : ouverture du serveur et saisie des voeux dans l'application Siam/I-PROF
  • Après la fermeture du serveur, vous recevrez un accusé de réception de vos voeux ainsi que votre barème sur votre boîte couriel I-PROF, tout cela sera à vérifier.

          Après vérification et en cas de désaccord, vous devez prévenir immediatement la division du 1er degré de la direction académique.

  • Envoi des résultats du mouvement sur la boîte I-Prof
  • Mois de juin : mouvement complémentaire. A l'issue du mouvement principal, les enseignants restant sans affectation sont classés par ordre de barème décroissant. L'affectation est retenue au regard des voeux saisis lors de la phase principale sur les postes restés vacants ou qui se sont libérés après la fermeture du serveur. Dès lors que tous les postes vacants ont été pourvus, les enseignants sans affectation sont nommés titulaires remplaçants en surnombre dans une circonscription. Un appel à candidature pour les volontaires est également transmis afin de pourvoir les postes relevant de l'enseignement spécialisé restés vacants.
  • Mois de septembre : deuxième mouvement complémentaire. Les enseignants nommés TR surnombre au mois de juin peuvent être affectés au moment de la rentrée scolaire sur des postes d'adjoint dans les écoles où une ouverture à titre provisoire aura été prononcée lors des instances de rentrée ou sur tous postes devenus vacants à l'issue du mouvement complémentaire de juin.

 

Toute nomination, qu'elle intervienne à titre définitif ou à titre provisoire, entraîne l'obligation d'occuper effectivement le poste attribué.