CAPD, vous avez dit CAPD ?

Et oui, malheureusement, la CAPD est une espèce en voie d'extinction. Certain se réjouiront qu'un sigle disparaisse dans l'EN, mais nous, on aurait préféré que ce soit un autre qui disparaisse (APC, LSUN... par exemple). La loi dite de transformation de la Fonction Publique signe donc la fin des CAPD pour le mouvement dès cette année. Ce qui signifie aussi la fin de la communication de documents préparatoires aux organisations syndicales représentatives, donc la fin de la publication par le SNUipp-FSU de l’ « opération transparence », véritable outil de vérification collective du mouvement.

 

Cette politique poursuit plusieurs objectifs : marginaliser le rôle des organisations syndicales et des élu.es du personnel ; individualiser l'information des personnels ; perdre la vision d'ensemble des opérations administratives et du coup perdre de vue la nécessaire égalité de traitement, la justice ; rendre les collègues faussement responsables de leur "parcours professionnels" ; permettre l'opacité et les passe-droits (sous couvert de méritocratie)...

A l'origine, la CAPD se réunit pour l'examen de toutes les opérations de gestion collective des personnels du 1er degré : promotions, formation continue, formations spécialisées, mutations et mouvement, pour ne citer que les plus connues.

Son rôle est donc très important même si son avis n'est que consultatif, comme celui de tous les organismes paritaires ou techniques. Il n'en demeure pas moins que l'administration a plus de difficultés à imposer des décisions rejetées par tout ou partie des représentant.es des personnels.

Ce sont les élections professionnelles qui fixent la représentativité de chaque syndicat dans les instances consultatives.

Les délégué.es des personnels qui siègent en CAPD sont élu.es au cours de ces mêmes élections.


Donner du poids au SNUipp-FSU Tarn c'est choisir un syndicat qui s'engage pour faire évoluer les règles vers l'intérêt général, pour le respect de ces règles une fois qu'elles sont actées, pour la transparence et l'égalité de traitement pour tous les collègues.