E-Dossier mouvement 2021 SNUipp-FSU Saône-et-Loire

Le mouvement 2021 c'est parti!

Mouvement 2021

Mouvement 2021 - La casse se poursuit !

Comme ces deux dernières années, le principe central du mouvement 2021 est l'affectation à titre définitif. Concocté exclusivement par la Rectrice et ea DASEN sans concertation avec les personnels, il accentue comme jamais auparavant le management, le pouvoir discrétionnaire de l'administration et le caractère aléatoire d'affectation à titre... définitif !

Le mouvement 2021 s'ouvre de plus dans le contexte particulier de la crise sanitaire. Les opérations de carte scolaire se sont déroulées "au pas de charge". Les 13 postes supplémentaires étant payés par la profession via le retrait de postes qui seront pourtant essentiels à la reprise de contact avec l'école des élèves en difficulté: les PMQC, dispositif plébiscité par les équipes où elles et ils interviennent, fond comme neige au soleil.  L'État d'Urgence "sanitaire" est alors le prétexte à des reculs démocratiques, sociaux, sociétaux et salariaux... C'est que l'on appelle la stratégie du choc... Le Ministre Blanquer s'inscrit parfaitement dans cette doctrine... "Tout était soi-disant prêt", "les enseignant.es ont été choyé.es", etc. Pourtant, sa politique et ses choix ne font que reculer les droits des personnels...

Participer au mouvement constitue un acte important dans la carrière. Bien connaitre les règles de son fonctionnement, pouvoir se situer en fonction de ces règles est indispensable pour celles et ceux qui y participent.

Depuis deux ans maintenant, les mouvements départementaux sont profondément transformés. Voeux larges et MUG en bout de course, affectation à titre définitif, même sur un poste non choisi !

Pour le SNUipp-FSU 71, ce boulversement du fonctionnement imposé par le Ministère est un énième passage en force pour assujétir un peu plus les enseignant.es à travers la mobilité. Les modalités de fonctionnement de la nouvelle application ne garantissent NI équité et NI transparence, puisque un grand nombre d'affectations vont être faites "au hasard" par l'algorithme, sur des postes non chosis. Pire, aucun personnel n'a accès au fameux algorithme ! De quelle transparence parle alors l'administration

La loi de transformtion de la fonction publique balaie d'un revers de la main le rôle des délégué·es des personnels. Nous continurons d'assurer notre rôle en informant, conseillant, revendiquant et défendant les personnels. Sans vous, leur travail est limité.

Aussi, nous vous invitons à compléter la fiche de contrôle syndicale. Notre contrôle des fiches de vœux et des barèmes à partir de vos informations permet chaque année de faire corriger par l'administration de nombreuses erreurs et anomalies. L'informatique ne présente pas dans ce domaine une garantie absolue.

Nous vous proposons, comme chaque année, de prendre connaissance du règlement du mouvement, des enjeux et surtout, d'utiliser nos outils pour essayer, autant que faire se peut, de comprendre, de se projeter puis de vérifier le respect des règles qui s'imposent à toutes et tous, de façon équitable et transparente.

Soutenez-nous en vous syndiquant !