Retard de l’annonce des postes : voulez vous mutualiser vos coordonnées ?

Depuis de nombreuses années, vos élu.es du personnel, par leur expertise, contribuent à assurer le bon fonctionnement des opérations liées aux mouvement : transparence, équité étaient assurés pour tous les collègues ! Les affectations étaient toujours annoncées avant la fin de l’année scolaire.

  • Avec l’arrivée du Ministre Blanquer, un nouvel algorithme a été mis en place (volonté d’affecter un maximum de collègues via une seule phase informatique : vœux larges imposés). Des lignes directrices de gestion qui imposent une harmonisation académique.
  • Avec la loi de transformation de la fonction publique, nous (les professeurs des écoles) sommes empêché.es d’être représenté.es lors des opérations d’affectation.

Peut-être vous interrogez-vous sur certains résultats du mouvement ou bien avez-vous déjà constaté autour de vous les erreurs que cela engendre, sans éléments de contrôle donc sans correction possible.

Sans aucun doute, vous avez constaté le décalage qui s’opère dans le temps : cette année, nous serons nombreux.ses à partir officiellement en vacances sans connaitre notre lieu d’affectation, notre collègue, notre résultat au concours, et souvent l’organisation dans l’école pour la rentrée ! Ce décalage serait uniquement lié à la problématique sanitaire !!!! et non pas à une gestion verticales de notre ministère, coupé des réalités du terrain ?! Concernant le mouvement, un barème complexe qui a engendré des incompréhensions, des heures de correction pour les services administratifs ! Et il parait que l’absence de travail était au temps gagné en ne travaillant pas avec les élus du personnels !

Si cette situation a déjà existé pour l’affectation des personnels stagiaires, l’auto satisfaction de notre hiérarchie concernant cette gestion du mouvement et du timing est en décalage complet avec le métier d’enseignant.e, pour lequel un minimum de sérénité sont indispensables.

Pour la Vendée, les affectations et les contenus des postes de titulaires départementaux se font attendre : pour faciliter, et d’accélérer les échanges des coordonnées, alors que les vacances scolaires auront débuté, et que la plupart des écoles seront fermées, le SNUipp-FSU 85 met en ligne un formulaire de mutualisation.

Dès réception des informations d’enseignant.es partageant un même poste, celles-ci leurs seront adressées par courrier électronique.

Accéder au formulaire

Le communiqué de presse du SNUipp-FSU 85

Une rentrée scolaire désorganisée !

Chaque année dans le département de la Vendée, environ 600 professeur.es des écoles publiques sollicitent une demande de mutation, soit près d’un tiers de notre profession.

Jusqu’à l’an dernier, ces opérations de mutation étaient finalisées avant le début des vacances scolaires d’été. Cela permettait une première prise de contact entre tous.tes les futur.es les personnels d’une même école afin de préparer efficacement et sereinement la rentrée suivante, avant la fermeture des établissements scolaires. Jusqu’à l’an dernier, ces opérations de mutations étaient réalisées sous le regard des délégué.es du personnel pour garantir que toutes les demandes étaient traitées de façon équitable, transparente et sans passe-droit.

En août 2019, le parlement a adopté la loi de Transformation de la Fonction Publique portée par le gouvernement. L’impact a été immédiat dans le fonctionnement de l’éducation nationale. Alors que le ministère a imposé de nouvelles règles et de nouvelles applications informatiques, les délégué.es du personnel ont été écarté.es. L’administration a été privée de leur expertise, les enseignant.es ont été privé.es de la garantie d’équité et de transparence.

En ce jour de sortie des classes, quelques centaines d’enseignant.es des écoles publiques de Vendée ne connaissent pas leur affectation. Cette absence d’information impacte directement la préparation de la rentrée scolaire 2020 car dans certains cas, ce sont des classes qui n’ont pas encore d’enseignant.e, dans d’autre cas, ce sont des enseignant.es à temps partiel qui ignorent avec qui ils ou elles partageront le travail (contenus scolaires, organisation de la classe…). Si tous.tes les enseignant.es travaillent durant une partie des vacances scolaires des élèves, le fait de ne pas pouvoir prendre contact et échanger ses coordonnées personnelles avant la fermeture des écoles ne permet pas d’aborder sereinement la rentrée scolaire.

Le SNUipp-FSU de Vendée dénonce fermement cette désorganisation qui n’est pas due à la crise sanitaire mais à une posture ministérielle visant à écarter les organisations syndicales et à imposer de façon verticale ses choix, quitte à désorganiser le service public d’éducation.

La Roche sur Yon, le vendredi 3 juillet 2020