slider3

ANALYSE DU SNUipp

Depuis les changements imposés sur ce dossier sans concertation (en 2008), les délégués des personnels du SNUipp-FSU débattent et définissent les revendications avec la profession (dans le cadre notamment des réunions d’information syndicale). Ils n’ont cessé d’interpeller l’administration et d’exiger une véritable concertation et négociation sur le mouvement. Lors du groupe de travail du 11 février 2016, sur la base des études, argumentations et propositions présentées par le SNUipp-FSU, une réelle ouverture a été actée ! La circulaire « mouvement » de 2016 intègre un grand nombre de nos demandes. Sur la base de ces changements, les perspectives de fluidification de mouvement sont réelles. 

Lors du groupe de travail du 11 février , les délégués des personnels du SNUipp-FSU sont intervenus dans deux optiques :

- rappeler la philosophie générale du mouvement et établir un constat partagé du "blocage" du mouvement départemental
- proposer des modifications visant à améliorer la fluidité du mouvement

Un mouvement en voie de blocage

Les délégués du personnel ont rappelé quelques constats. Si la proportion de participants au mouvement fluctue guère d’une année sur l’autre (30 à 35% des collègues y participent),


- le taux de satisfaction chute régulièrement depuis 2007. Il est passé de 55% à 39% en 2015.


- le taux de maintien (proportion de collègues disposant d’un poste mais qui n’ont rien au mouvement) s’accroît sur la même période. Il est passé de 16% à 39% l’an passé.


- le poids relatif de l’ancienneté de service dans le barème s’est considérablement réduit en passant de 83% à 58%.


- les chaînes du mouvement se sont raccourcies du fait de la nomination de collègues sans postes disposant de fortes bonifications.


- Etre sans poste plusieurs années successives, même avec une ancienneté de service élevée, c’est être dans une incertitude structurelle quant aux possibilités d’être affecté à titre définitif.


- Etre touché par une mesure de carte scolaire,c’est parfois ne plus avoir de visibilité à moyen terme et rester exclu du mouvement malgré les bonifications obtenues.

Pour le SNUipp, il est nécessaire de redonner des perspectives à la profession dans le cadre du mouvement, de renforcer son unité et de développer le sentiment d’être bien nommé.

Les propositions du SNUipp-FSU


- redonner à l’Ancienneté de Service son caractère discriminant pour redonner visibilité et perspective

Pour cela, le SNUipp a proposé une refonte des bonifications en lien avec le point annuel d’ancienneté, proposition largement intégrée dans les modalités du mouvement.

- reformuler des vœux au second mouvement.

Les délégués du personnel ont rappelé que formuler des vœux lors d’un second mouvement (pour une année à titre provisoire) ne se fait pas selon la même optique qu’au premier (pour un poste à titre définitif). Ils ont rappelé le besoin de transparence pour la profession. Ils demandent à ce qu’une liste des postes vacants pour le second mouvement soit paritairement établie 15 jours avant la CAPD second mouvement afin que les collègues sans poste puissent postuler en toute connaissance de cause. Cette demande a été entendue et devrait être effective cette année.

- revoir la configuration des secteurs géographiques.

Au delà de la restriction des vœux à 30 possibilités et l’obligation de formuler un vœu géographique (à laquelle il est opposé), le SNUipp constate une inadéquation entre les secteurs géographiques, les possibilités d’organisation de service des TRS et les circonscriptions d’IEN.

L’ouverture d’un travail sur la redéfinition des secteurs a été actée pour le premier trimestre de l’année scolaire 2016-2017.

Des avancées passées et des combats pour le futur

Depuis plusieurs années, sur la base des constats de bocage du mouvement, le SNUipp a obtenu plusieurs modifications notables:

- la réservation du poste pour congé parental pour 1 an,

- l'abaissement du nombre de voeux géographiques obligatoires

- l'application des mêmes modalités pour les collègues stagiaires.

- lors de lors de l’ouverture d'une seconde classe dans une école à classe unique, le collègue chargé de classe unique bénéficie désormais d'une priorité sur le poste de direction;

- pour les secondes et troisièmes phases du mouvement, des précisions de voeux (à l'aide d'une fiche type) pourront être apportées

- la révision de la liste des postes ouvrant droits à bonification supplémentaire selon deux critères: attractivité et éloignement géographique.

Le SNUipp-FSU continue d'intervenir à tous les niveaux pour obtenir une refonte complète de la note mobilité au plan national.

Il revendique:

- la suppression du voeu géographique obligatoire

- la hausse du nombre possible de voeux (passage de 30 à 100)

- le retour à la procédure du poste du repli an cas de mesure de carte scolaire au plan départemental.